La machine arithmétique de Jacob-Isaac Pereire (1715-1780)

Extrait des Registres de l’Académie Royale des Sciences, du 5 mai 1751


Le journal des Sçavans, 1751,  pages 507-511

"Nous avons examiné par ordre de l’Académie une machine Arithmétique, présentée par Mr Pereire, de la  Compagnie a déjà approuvé la méthode d’enseigner à parler aux Muets.


Mr Pereire cite dans le mémoire qu’il a lu à l’académie le 16 du mois de décembre dernier, tout ce qui est venu à la connaissance de machines faits à ce sujet, entre lesquelles celles de MM. PascalPerrault, de Lépine et de Boistissandeau, tiennent les premiers rangs. La première et les deux dernières, font d’un volume un peu embarrassant et composées de beaucoup de roues, ressorts, cliquets et autres pièces qui les rendent coûteuses, sujettes à réparation et d’un usage un peu incommode.


L’abaque rabdologique de M. Perrault, est beaucoup plus simple, et c’est à cet instrument  que la machine de M. Pereire a le plus de rapport. Cet abaque est composé de petites règles, contenant chacune deux colonnes de chiffres, l’une au dessus de l’autre, et séparées par une intervalle. Les chiffres de la première colonne font selon cet ordre, 0.1.2.3. etc. jusqu’à 9 et ceux de la seconde colonne dans un ordre inversé, 9.8.7 etc. jusqu’à 0, et l’on opère en faisant marcher ces réglettes dans les rainures qui les contiennent. Dès qu’elles arrivent au bas de leur marche, un cliquet qui est enfermé dans l’épaisseur de ces règles trouvant alors une ouverture qui lui permet d’engrener dans un cran de la règle voisine, la fait avancer d’un pas pour marquer une dizaine aux unités de la première, et si la règle qui vient d’arriver en bas, ne montre aucun chiffre à la fenêtre inférieure, on fait remonter la règle jusqu’à ce que la pointe qui la conduisait, arrive au haut de la rainure : on voit alors à la fenêtre d’en bas les unités simples qui doivent accompagner la dizaine que le cliquet a fait marquer, ainsi qu’il est plus au long expliqué dans l’usage de cet instrument…..

Laisser un commentaire